top of page
Rechercher
  • marjoriedraghi01

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis



Parmi les nombreuses expressions de la langue française, certaines m’interpellent plus que d’autres. Je ne vous parlerai pas de celle très imagée d’« avoir le compas dans l’œil » qui, en ce mois de rentrée scolaire, résonne particulièrement, n’est-ce-pas ? Je vous laisse apprécier quelques instants l’image 😁


🐑 Mais revenons à nos moutons, le corollaire de cette expression pourrait être que seules les personnes intelligentes changent d’avis.

Ce qui pose la question de savoir ce qu’est l’intelligence. Je ne vais pas vous entretenir sur un concept qui fait encore débat aujourd’hui mais juste vous parler de ce qu’on nomme biais cognitifs.

⏩ Les biais cognitifs sont des erreurs ou des distorsions dans la façon dont nous pensons et prenons des décisions. Ils sont comme des "raccourcis mentaux" que notre cerveau emprunte pour traiter rapidement l'information. Les scientifiques en ont répertoriés pas moins de 250 à ce jour.

En voici quelques exemples qui peuvent expliquer le fait que vous hésitiez jusqu’à maintenant à recourir à l’hypnose thérapeutique pour traiter des comportements, phobies, troubles du sommeil et autres problématiques qui vous pourrissent la vie, parfois depuis des années :

🤔 Biais de méfiance : Penser que l'hypnose est une forme de manipulation mentale ou qu'elle peut faire perdre le contrôle peut vous rendre méfiant et naturellement vous dissuader d'essayer ;

😎 Biais de sur-confiance : Etes-vous de ceux qui pensent que leurs propres méthodes sont suffisamment efficaces pour gérer leur stress, surmonter leurs difficultés ? Si tel est le cas, rien d’étonnant à ce que vous soyez réticent.e à essayer l'hypnose ;

Biais d'ancrage : Une première impression négative de l'hypnose basée sur des représentations médiatiques sensationnalistes ou des expériences passées peuvent vous amener à ancrer cette perception négative dans votre esprit, rendant ainsi difficile votre ouverture à l'hypnose.

🤑 Biais d'auto-justification : Si vous avez investi beaucoup de temps, d'argent ou d'efforts dans d'autres méthodes de traitement ou de gestion des problèmes, vous pouvez avoir du mal à admettre que l'hypnose pourrait être une option viable. Vous pouvez alors justifier vos choix antérieurs plutôt que de considérer de nouvelles approches.

😏 Biais d'auto-évaluation : Illustré par exemple par la conviction de ne pas être "hypnotisables".


🧠 Instructif n’est ce pas ? Et ce n’est qu’un aperçu de la manière dont notre cerveau réagit face à ce qu’il ne connaît pas encore. Maintenant que vous avez compris le principe, je me demande de quel biais cognitif vous avez pris conscience depuis le début de votre lecture et comment vous avez peut-être déjà changé d’avis.

5 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page